ePrivacy and GPDR Cookie Consent management by TermsFeed Privacy Policy and Consent Generator

La ville d'Antalya

Capitale touristique du Sud de la Turquie, Antalya est devenue une grande agglomération et a profité de l'explosion du tourisme de la région. La veille ville est pleine de charme et de monuments à découvrir. Un lieu incontournable pour qui séjourne dans la région et un très bon point de départ pour découvrir les nombreux sites touristiques à proximité.

Si vous logez dans l'un des très nombreux hôtels de la côte, une visite d'Antalya est facile à réaliser. La vie nocturne de la ville est très animée, les bars et boites de nuits sont nombreux.

Le port d'Antalya

Informations pratiques :

La ville d'Antalya est située sur la côte Sud (la riviera turque) dont elle est la principale ville avec une population de 2,2 M d'habitants. Son aéroport international situé à l'Est de la ville est le lieu de passage habituel des touristes de la région.

Rejoindre Antalya :

Depuis l'aéroport : L'aéroport est situé à une petite dizaine de kilomètre de la vieille ville d'Antalya, vous pourrez faire le trajet en taxi ou en bus.
Bus de la ville : le bus n°600 fait un arrêt dans la ville moderne puis à l'Otogar (gare routière) qui est lui plus éloigné du centre-ville. Si vous logez dans la vieille ville, nous vous recommandons de finir le trajet en taxi.
Taxi : la solution la plus pratique et la plus rapide pour rejoindre votre hôtel.
Voiture : si vous avez une voiture sur place, la difficulté sera de se garer si vous logez dans la vieille ville. Consulter votre hôtelier pour savoir comment rejoindre l'hôtel, obtenir l'autorisation d'accès et s'il a un parking à disposition ou à conseiller.

Liens utiles :
Aéroport d'Antalya : https://www.antalya-airport.aero/
Taxi de l'aéroport : http://www.antalyaairporttaxi.net/

Se garer à Antalya :
La vieille ville est interdite à la circulation, à l'exception des personnes autorisées (telles que celles logeant dans un hôtel dans le centre historique). Plusieurs parkings payants de type silo existent en ville. Vous pouvez par exemple rejoindre celui situé au croisement de la Cumhuriyet caddesi et de la 21 sokak. Remontez en direction du centre-ville la Cumhuriyet caddesi (la mer est à votre droite) jusqu'à ce que la voie devienne interdite aux véhicules et à devoir bifurquer sur la gauche dans la 21 sokak. Immédiatement sur la droite, accès au parking. Coordonnées GPS : N36.887050, E30.702739

Histoire d'Antalya :

La ville d'Antalya est fondée vers 150 avant JC par Attale II roi de Pergame, probablement sur le site d'une cité déjà existante. Il lui donne le nom d'Attaleia. La situation de la ville étant hautement stratégique, il décide l'installation d'une base importante pour sa flotte de guerre et assure sa protection avec la construction de fortifications. A la mort de son successeur, Attale III, le royaume de Pergame et la ville d'Antalya sont légués à Rome qui l'intègre à l'empire. Sous l'empire romain, la ville connaît une grande prospérité, en particulier aux IIème et IIIème siècles.

La ville fait ensuite partie de l'empire Byzantin, période pendant laquelle elle reste prospère avec un port important et une forte activité commerciale.

La ville d'Antalya

Au début du XIIIème siècle la ville passe sous la domination des turcs Seldjoukides puis des Ottomans. La ville reste une place de grande importance, position stratégique sur la méditerranée tout au long de son histoire.

La ville connaît au XXème siècle un développement considérable, tout d'abord par les migrations de populations turques vers Antalya après la 1ère guerre mondiale, puis une migration économique, la ville attirant les populations à la recherche d'un travail, que le tourisme lui procure.

A visiter

Nous vous proposons de débuter la visite à Cumhuriyet Meydanı (place de la République) située au Nord Est de la vieille ville, à l'extrémité de la cumhuriyet caddesi (rue de la République). Un parking est situé à côté (voir informations pratiques).

Cumhuriyet Meydanı : un grand monument occupe le centre de cette vaste place : Atatürk, le fondateur de la Turquie moderne, entouré de statues représentant la Libération, l'Unité et la Solidarité. De l'esplanade, belle vue sur la ville, ses monuments et la mer.

La place Cumhuriyet Meydani d'Antalya

Poursuivez sur Cumhuriyet caddesi, vous passerez devant des portions de remparts jalonnés de tours de l'époque romaine. Profitez-en pour déguster la célèbre glace turque à la texture élastique, fabriquée avec une base de farine de bulbe d'orchidée. Le service de la glace est généralement accompagné de petites farces, mettant à profit la texture particulière de la glace. Un vrai spectacle !

Un glacier d'Antalya

Au bord de la route, des calèches attendent pour une promenade (payante). Le circuit proposé ne présente malheureusement aucun intérêt, celui-ci se faisant entièrement dans la ville moderne, la ville ancienne n'étant pas praticable pour les chevaux...  A moins d'avoir des jeunes enfants ou une envie de promenade en calèche, elle ne présente donc que très peu d'intérêt.

En poursuivant vous atteindrez la Tour de l'Horloge. Cette ancienne tour des remparts romains a été transformée en horloge.

Continuez sur Cumhuriyet caddesi jusqu'à atteindre le magasin Yenigün, une institution de la ville, spécialisé dans les confitures, miel, loukoums et autres produits traditionnels.

Les calèches et la tour de l'horloge d'Antalya

Peu après, tournez à droite dans la Inönü sokak, reconnaissable à sa décoration de parapluies colorés. Nombreux restaurants dans la rue. Au bout tournez à droite puis empruntez la rue à gauche dans Imaret sokak. Cette petite rue est bordée de bâtiments, dont certains délabrés, qui sont de traditionnelles maisons ottomanes. Poursuivez tout droit jusqu'à atteindre la Porte d'Hadrien, située en retrait sur votre gauche.

Maisons d'Antalya

Porte d'Hadrien : cette très belle porte de marbre blanc a été construite sous le règne de l'Empereur Hadrien (117 à 138 après JC) qui a visité la ville en 130. Les trois arches qui composent cette porte lui donnent un aspect d'arc de triomphe. La décoration est assurée par des colonnes en avant de la porte ainsi que par les voûtes ornées de caissons formant les 3 passages. De petites têtes de lions complètent la décoration de la corniche. La porte comportait à l'origine un second étage qui a totalement disparu.
Juxtaposée à la porte d'Hadrien, une partie des remparts est parfois accessible sur quelques mètres, ce qui vous permettra d'avoir une intéressante vue sur les remparts et la porte.

La porte d'Adrien d'Antalya

Poursuivez votre visite en revenant à l'intérieur des remparts, et remontez la rue Hesapçi jusqu'à croiser la rue Kocatep que vous prendrez à votre gauche pour rejoindre le petit musée Suna Inana Kiraç (Kaleiçi museum) : Site officiel du musée  

Ce musée, situé dans une ancienne maison typique du XIXème siècle, expose à l'aide de mannequins des scènes de vie traditionnelles tels qu'un mariage, le service du thé, le rasage... Le musée abrite aussi une ancienne église orthodoxe, consacrée à Saint George et reconstruite en 1863 comme l’indique l’inscription sur le linteau de la porte. Elle a été abandonnée après 1920 suite aux échanges de populations réalisées entre la Grèce et la Turquie à la chute de l'empire Ottoman. Vous y trouverez une belle collection de céramiques de Cannakale ainsi que des expositions temporaires.

Le musée Suna Inana Kiraç à Antalya
Le minaret tronqué d'Antalya

En sortant du musée revenez dans la rue Hesapçi que vous prendrez sur la gauche (à l'opposé de la porte d'Hadrien). Descendez la rue en profitant des belles maisons ottomanes souvent joliment restaurées. Poursuivez sur cette rue jusqu'à arriver au Kesik Minare, le minaret tronqué.

Cette ruine est intéressante pour ses transformations au fil des siècles. A l'origine il s’agissait d’un temple romain du IIème siècle, transformé en église byzantine au VIème siècle puis en mosquée au XIVème siècle.

L'édifice est sinistré en grande partie au XIXème siècle par un incendie, mais le minaret, en partie détruit, reste un emblème de la ville.

Les ruines ne se visitent malheureusement pas mais vous pouvez en distinguer une partie et retrouver des éléments de ces différentes époques.

Poursuivez votre visite par la rue Sakarya puis dans son prolongement, la rue Kadir Pasa. Prenez ensuite sur votre droite la rue qui mène au parc Karaalioglu. Remontez à droite l'allée jusqu'au point de vue aménagé sur la mer, les montagnes du Taurus et une partie de la ville. Au coucher du soleil, le point de vue est remarquable.

Vue depuis le parc Karaalioglu d'Antalya

D'ici vous découvrez la tour Hidirlik, que vous rejoignez rapidement. Cette tour massive, superposition d'une structure ronde sur une carré, est datée du IIème siècle après JC, pendant la période romaine. Cette tour aurait servi de mausolée ou phare avant d'être intégrée au système défensif de la ville, sa position lui permettant de surveiller la baie et le port.

La tour Hidirlik d'Antalya

Dirigez-vous maintenant vers le port romain en passant par les petites rues en pente et escaliers, bordés de belles maisons.
Le port dont l'existence est attestée depuis le IIème siècle après JC, est entouré de falaises et des pentes de la vieille ville. Les digues ont été construites par les Seldjoukides pour lui garantir une meilleure protection. Le port a été le cœur économique de la ville pendant des siècles avant d'être transformé en marina pour les bateaux touristiques et quelques barques de pêcheurs. De nombreux restaurants, bars, boîtes de nuits, vendeurs ambulants animent le port.

Vue du port d'Antalya

De nombreuses excursions en bateau sont proposées, il suffit de se laisser aborder par les rabatteurs. Vous pourrez opter pour une simple promenade d'une petite heure le long de la côte pour approcher des chutes d'eau et profiter des paysages de la côte ou choisir une sortie à la journée ou à la demi-journée qui vous emmènera par exemple vers des sites tels que Phaselis. Ces promenades sont vraiment agréables à réaliser et nous les recommandons, d'autant que le tarif est habituellement raisonnable et ouvert à la négociation.

Vue sur la ville d'Antalya

Faites le tour du port et profitez-en pour découvrir les parties des remparts encore bien conservés ainsi que les vues sur la ville.

Débutez votre remontée dans la ville à travers les rues commerçantes par la rue Tuzkapisi qui prolonge le quai du même nom puis en prenant par la droite la rue Iskele qui vous mènera à la sortie de la ville.

Dans le haut de la ville, faites un arrêt au Yivli Minare, le minaret cannelé, l'un des symboles de la ville. Ce haut minaret du XIIIème siècle, de briques rouges et de faïence, dominant Antalya est composé d'un complexe comprenant une mosquée de la même époque, une medersa (école religieuse), des tombes ...

Le minaret cannelé

Poursuivez votre remontée jusqu'à la tour de l'horloge. Située juste en contre-bas la mosquée Tekeli Mehmet Pasa Camii, construite au XVIIIème siècle, se visite. Les calligraphies arabes des carreaux de faïence au-dessus des fenêtres sont remarquables.

La mosquée Tekeli Mehmet Pasa Camii

Si vous êtes motorisés ou en bus, en quittant la ville vers Alanya, vous pouvez faire un arrêt aux chutes de Düden çayi, lieu où la rivière Düden tombe dans la mer.

Informations pratiques : adresse du parking payant : Antalya, au croisement de Lara Caddesi (Güzeloba) et la 2070 sokak (au Sud-Ouest de l'Aéroport)..
Coordonnées GPS : N36.851835, E30.781392

Le point de vue sur les chutes d'eau de la Düden est situé dans un parc, très fréquenté le week-end, dans lequel il y a des possibilités de restauration au bord de la rivière, quelques attractions touristiques telles que des promenades à dos de dromadaire et la vue sur les chutes de la Düden. Sans être particulièrement remarquables, la promenade reste néanmoins agréable à faire.

Les chutes de Düden çayi

Change your cookie preferences