ePrivacy and GPDR Cookie Consent management by TermsFeed Privacy Policy and Consent Generator

La ville de Sidé

Le temple d'Apollon au coucher du soleil

La région de Sidé est devenue l’un des hauts lieux du tourisme balnéaire en raison de la présence de belles plages de sable dans ce secteur de la côte.

Le tourisme s’y est développé et vous trouverez ici un grand nombre d’hôtels.

La ville de Sidé s’est développée par le tourisme et les rues du centre-ville sont aujourd’hui envahies de boutiques de souvenirs, de restaurants et bars touristiques à des prix, parfois, comparables à ceux d’une capitale européenne…

Sa découverte reste néanmoins un moment très agréable et un incontournable.

Son riche patrimoine archéologique, le charme des vestiges en bord de mer et la beauté de la mer sont autant de raisons de venir y déambuler.

Informations pratiques :

La ville de Sidé est située à mi-chemin sur la route d’Antalya à Alanya (74 km d’Antalya et 63 d’Alanya) par la route D400.

Si vous êtes motorisés, le plus pratique est de vous garer à l’extérieur de la ville sur le grand parking gratuit (Otogari). Des navettes de bus, elles aussi gratuites, assurent la liaison avec le centre-ville.
Coordonnées GPS du parking : N36.772146, E31.396116

Si vous logez à proximité de Sidé, le taxi ou le bus vous permettront de rejoindre aisément le centre-ville.

Bien que située en dehors de la ville moderne, nous vous recommandons de démarrer la visite depuis le parking indiqué précédemment. En effet, les premiers vestiges de la cité antique sont visibles ici et vous pourrez rejoindre le centre-ville en les traversant lors d’une promenade très agréable.

Comptez au moins 4h pour parcourir la ville antique, le théâtre ainsi que la ville moderne, en profitant d’une pause pour manger une glace ou boire un verre.

Si vous le souhaitez, plusieurs plages publiques sont accessibles tout autour de la ville.

Plage de Sidé

Histoire de Sidé :

Sidé a été fondée au VIIème siècle avant JC par des Grecs qui choisissent cette presque-île idéalement située pour y fonder un port. Sidé devient rapidement l’une des villes les plus importantes de Pamphylie.
Comme le reste de la région, Sidé passe sous domination Perse avant d’être conquise par Alexandre le Grand en 334 avant JC. Les successeurs d’Alexandre dominent la région jusqu’à ce que les Romains prennent le contrôle de la ville en 67 avant JC, ce qui leur permet d’en chasser les pirates établis ici de longue date.

La cité qui dispose d’un port important, prospère sous la domination romaine et devient la capitale de la région. Le Christianisme se développe tôt à Sidé, qui devient l’évêché de Pamphylie. La ville continue de prospérer pendant la période Byzantine avant de décliner à partir du VIIème siècle en raison des raids Arabes. La ville est abandonnée lorsque les turcs Seldjoukides prennent le contrôle de la région au XIIIème siècle.

Le site est réoccupé à la fin du XIXème siècle par des Turcs, ayant fui la Crête suite aux révoltes des populations Grecques contre les Ottomans.

Simple village de pêcheurs jusque dans les années 70, Sidé se développe fortement avec la croissance du tourisme dans cette région.

Le port de Sidé

A visiter

Débutez la visite au grand parking situé à l’extérieur de la ville.

En contre-bas du parking vous trouverez les vestiges d’une fontaine monumentale (Nymphaeum). Construite au IIème siècle après JC à l’extérieur des murailles et en face de la porte de la ville, la fontaine comportait 3 parties semi-circulaires qui accueillaient des bassins dans lesquels l’eau s’écoulait. La façade comportait 3 étages, ornés de colonnes, de têtes de méduses et des poissons. Un parapet était quant à lui décoré de scènes mythologiques.

Nymphéa à l'entrée de Sidé

Traversez la rue menant au parking et franchissez les anciens remparts de la cité pour rejoindre sur votre gauche une rue à colonnes. Remontez cette belle voie dallée qui était richement décorée de colonnes et de mosaïques dont certains éléments sont encore visibles. A l’époque byzantine cette voie menait au baptistère ainsi qu’au palais épiscopal et à une basilique.

Voie à colonnes de Sidé

A mi-parcours de la voie, prenez la rue qui part en diagonale sur votre droite. Cette rue, elle aussi dallée, est bordée des murs d’anciennes demeures et mène à l’agora d’Etat.

Voie dallée à Sidé

Cette agora, large rectangle de 88 mètres sur 69 regroupait les institutions politiques de la ville. Sur le côté Est se trouvent les vestiges d’un bâtiment qui comprenait une large façade décorée de statues impériales. L’agora était bordée d’une stoa (galerie couverte) à colonnes et comportait un bâtiment en son centre.

L'agora d'Etat à Sidé

Poursuivez la visite en passant la seconde muraille de la ville et suivez le bord de mer. Divers vestiges byzantins ponctuent votre promenade.

La promenade de bord de mer à Sidé
Le temple d'Apollon de Sidé

Le chemin vous mènera au bout du promontoire, lieu le plus photogénique de Sidé avec ses vestiges des temples d’Apollon et d’Athéna.

Quelques colonnes du temple d’Apollon se dressent à cet emplacement et des blocs de pierre, parfois sculptés jonchent le sol.

Des éléments du temple d’Athéna sont eux aussi visibles.

Ces deux temples, du IIème siècle après JC ont probablement été détruits lors de la christianisation de la région au Vème siècle.

Les pierres ont d’ailleurs servi à la construction de la basilique située à l’arrière des temples et qui présente des vestiges bien conservés.

Ce site est particulièrement romantique au coucher du soleil, de nombreuses photos de mariage sont réalisées ici.

Poursuivez votre chemin le long du port, bordé de nombreux bars et restaurants.

Remontez la rue principale, Liman Caddesi, très commerçante jusqu’à la sortie de la zone piétonne. Vous débouchez en face du théâtre antique, le monument le mieux conservé de Sidé.

Liman Caddesi à Sidé

A cet endroit vous pouvez reprendre la navette de bus gratuite qui retourne au parking (Otogari) ou poursuivre la visite.

Ce grand théâtre, bien conservé, a été construit au IIème siècle après JC. D’architecture typiquement romaine (il n’est pas adossé à une colline et sa structure est soutenue par de puissantes arcades). Il pouvait accueillir jusqu’à 20 000 spectateurs qui venaient profiter du théâtre traditionnel mais aussi de jeux du cirque.

Le théâtre antique de Sidé

Les éléments du mur de 2,5 mètres protégeant les spectateurs est encore visible tout autour de l’orchestra. Le mur de scène, long de 63 mètres était richement décoré de colonnes, niches, statues, et reliefs sur 3 étages. La scène faisait quant à elle 20 mètres de long sur 10 de large.

Le mur de scène du théâtre antique de Sidé

A la fin du Vème siècle le théâtre est transformé en église à ciel ouvert. Deux chapelles ainsi que des inscriptions sur les sièges réservés aux prêtres sont encore visibles.

Le théâtre antique de Sidé

Continuez à suivre la route en sortant du théâtre. Vous passerez tout d’abord devant les vestiges peu lisibles du temple de Dionysos. En poursuivant vous passerez par la porte de Vespasien, décorée de colonnes corinthiennes encadrant des niches qui devaient accueillir des statues de l’empereur ainsi que des statues féminines.

La porte de Vespasien de Sidé

Passé la porte, vous trouverez à votre droite l’Agora commerciale, vaste carré entouré de stoas (galeries couvertes) à colonnes de granit qui abritaient des boutiques sur 3 côtés. De nombreux blocs de pierres antiques, décorés ou non ainsi que des colonnes sont stockés ici. A noter celui représentant des victoires portant une couronne de laurier.

Au centre, trônent les ruines d’un remarquable temple rond, de marbre blanc, consacré à Tyché, déesse de la Fortune et de la Destinée d’une cité. Dans le coin Nord-Ouest, entre le théâtre et la route, vous apercevrez les anciennes latrines.
L’Agora commerciale était reliée à l’agora d’Etat par une voie bordée de colonnes.

L'agora commerciale de Sidé

Traversez la route pour rejoindre le petit musée archéologique de Sidé, aménagé dans les anciens thermes de la cité, datant du Vème siècle après JC.

Vous pourrez y découvrir une très belle collection d’œuvres antiques trouvées à Sidé et dans la région.
Dans le jardin sont exposés un ensemble de tombeaux et des éléments sculptés décoratifs.

Le musée archéologique de Sidé

A l’intérieur, vous trouverez un ensemble d’objets en bronze, armes ou objets décoratifs dont un joli élément de porte à tête de lion. De petites statues sont aussi visibles ici.

Plus loin, un remarquable sarcophage du IIème siècle. Le couvercle est décoré de têtes de lion et en façade une tête de méduse. Des statues d'Eros décorent tout le pourtour du sarcophage. Dans cette même salle vous trouverez un ensemble de statues antiques.

Le musée archéologique de Sidé

Dans la dernière salle, des amphores, bas-reliefs et pièces de monnaie sont exposés.

En ressortant du musée, retraversez la route et poursuivez vers la sortie de la ville. Vous longez alors sur votre droite les ruines des boutiques de cet important axe de la cité antique et à l’arrière les habitations. Partez à l’exploration de cette zone, encore peu fouillée pour y découvrir par exemple la maison aux consoles, qui comprend un ensemble de pièces disposées autour d’une cour centrale. Des mosaïques au sol, une fontaine et des canalisations sont encore visibles. Les consoles, qui donnent le nom à la maison, servaient de support au 1er étage.

La maison aux consoles de Sidé

A l’arrière de cette maison, vous verrez la maison au péristyle, construite autour de 2 cours intérieures. Des piliers supportaient un étage et des restes de mosaïques sont encore visibles. Le système de canalisations indique que la maison avait des toilettes privées, une rareté à cette époque !

La maison au péristyle de Sidé
Vous pouvez poursuivre l’exploration plus loin, les ruines sont alors moins dégagées. Sinon revenez vers la route et continuez à vous diriger vers le parking.

Change your cookie preferences