ePrivacy and GPDR Cookie Consent management by TermsFeed Privacy Policy and Consent Generator

Chimaera (ou Yanartas)

A proximité de la petite ville de Çirali, sur une pente du mont Chimère, un spectacle naturel saisissant se dévoile aux curieux ayant réalisé l'ascension jusqu'ici. Sur une vaste zone d'environ 100 mètres de long pour 50 de large, des petites flammes émergent de cavités du sol.

Une intéressante découverte, que vous pouvez par exemple coupler avec la découverte de la ville antique d'Olympos située à proximité.

Vue depuis Chimaera (Yanartas)

Informations pratiques :

Le site de Chimaera (connus sous le nom de Yanartas en Turquie) est situé sur la commune de Çirali au bord de la mer, à 80 km au Sud d'Antalya. Empruntez la route D400 qui relie Antalya à Finike en passant par Kemer.

Quittez la route au panneau Çirali / Yanartas (Chimaera) pendant 7 km jusqu'à la ville de Çirali. Suivez la petite route située à l'arrière du village qui vous mènera au parking de Chimaera.

Coordonnées GPS : N36.429285, E30.465154

Accès au site payant.

Restaurants et boutiques pour acheter des boissons à Çirali ainsi que sur la plage.

Pour la visite prévoyez des chaussures de marche ou des baskets ainsi que de l'eau en quantité suffisante. Le week-end le site est plus fréquenté.

Vous atteindrez le site en environ une 20aine de minutes de marche à flanc de montagne par un chemin bien balisé et entretenu. Le dénivelé étant important, une bonne forme physique est nécessaire pour cette marche, surtout en cas de forte chaleur. Emmenez de l'eau pour vous désaltérer.

En cas de visite le soir, emportez des lampes de poche que vous pouvez acheter ou louer dans le village.

Vue depuis Chimaera (Yanartas)

Histoire de Chimaera :

Ces flammes s'échappant du sol sont à l'origine du mythe de la Chimère. Issue de la mythologie grecque, la Chimère est une créature à corps et tête de lion crachant du feu, une queue de serpent et une seconde tête, de chèvre, sur le dos. Ravageant la Lycie, région dont fait partie Olympos, le héros Bellérophon est chargé de le tuer. Pour y arriver, il capture Pégase, le cheval ailé, et arrive à tuer la Chimère grâce à une lance à pointe de plomb, qui fondit dans la gueule du monstre et lui brûla les entrailles. Les flammes s'échapperaient encore de la gueule du monstre et remonteraient à la surface...

Ces flammes sont en fait des émanations de méthane s'enflammant au contact avec l'air. Le méthane provient de la décomposition de roches sédimentaires riches en matière organique.

L'espace comprenant les flammes à Chimaera

A visiter :

Une fois arrivé sur ce vaste espace de roche nue, vous verrez rapidement les petites cavités du sol par lesquelles s'échappent les flammes. Une petite vingtaine de ces flammes sont dispersées sur le site et sont visibles depuis la mer, servant ainsi de phare naturel aux marins.

Le paysage est très beau, le contraste entre la roche à nu, les flammes, la forêt environnante et la mer est magnifique.

Flammes à Chimaera

Vous profiterez aussi du superbe paysage des montagnes environnantes et de la vue qui porte jusqu'à la mer.

Vous remarquerez aussi, sur la partie basse du site, quelques blocs de pierre d'un ancien temple dédié à Héphaïstos, le dieu du feu ainsi que les ruines plus importantes d'une église byzantine. Seules les parties supérieures de l'église émergent, mais l'on peut encore observer d'intéressantes traces de fresques à motifs géométriques. L'absence de personnage indique que ces décors ont probablement été réalisés lors d'une des périodes iconoclastes de l'empire byzantin (VIIème et VIIIème siècle). En effet, durant cette période, la représentation de personnages (d'icônes) était interdite.

Fresques de l'église byzantine à Chimaera

Avant ou après cette visite, vous pouvez rejoindre la plage pour un bain bien mérité avant de poursuivre par la découverte du site antique d'Olympos, situé à une courte distance de là ! Pour découvrir le site d'Olympos.

Change your cookie preferences